• 516 vœux réalisés
  • Fais-Un-Vœu Québec réalise le voeu d’un Lavallois d’assister au Super Bowl LII à Minneapolis

2018-02

Fais-Un-Vœu® Québec a fait vivre une fin de semaine rêvée à Stravos, un adolescent de 16 ans atteint de l’ataxie de Friedreich, en lui permettant d’assister au Super Bowl LII.  Pour l’occasion, Stavros s’est joint à treize enfants de vœux atteints d’une maladie grave de partout aux États-Unis. Il était le seul Canadien à prendre part à l’événement. Cela a été rendu possible grâce à la générosité de bénévoles et de partenaires comme la National Football League (NFL).

Stavros et sa famille se sont envolés vers Minneapolis jeudi dernier pour y vivre trois jours d’activités dans la ville qui, pour l’occasion, vibrait au rythme du football. Ils ont eu droit à une réception privée grâce à la contribution d’un partenaire de Make-A-Wish® America, Dave & Buster’s, pour leur souhaiter la bienvenue. Le reste de la fin de semaine incluait une visite guidée du stade, une expérience de réalité virtuelle, une rencontre avec d’anciens joueurs, une prise de photos avec le fameux trophée Vince Lombardi, une visite du Mall of America et, finalement, le moment tant attendu, des billets pour la partie opposant les champions de la NFC aux champions de la AFC en direct du U.S. Bank Stadium.

« Chaque fois que nous réalisons un vœu, nous voyons les enfants de vœux se transformer. L’expérience de vœu leur permet de remplacer la peur par la confiance, la tristesse par la joie et l’anxiété par l’espoir », affirme Michelle Sylvestre, présidente-directrice générale de Fais-Un-Vœu Québec. « Pour Stavros, le Super Bowl LII restera une expérience marquante, qui, nous l’espérons, lui procurera la force et le courage de faire face à sa maladie ».

Le vœu de Stavros marquait la 36e année consécutive où des enfants de vœux étaient présents au Super Bowl. Plus que jamais, nous connaissons la puissance d’un vœu. Les recherches démontrent qu’un enfant malade qui réalise son vœu améliore sa santé physique et émotionnelle. Aussi, un vœu permet de resserrer les liens familiaux. La NFL, en démontrant son soutien à Make-A-Wish®, participe à cette fabuleuse transformation. 

La première participation d’un enfant de vœu au Super Bowl remonte à 1982. À l’époque, la NFL avait réalisé le vœu de John Paul Serna, un garçon de 12 ans, qui souhaitait assister au Super Bowl XVI de Pontiac, au Michigan. Ce fut le 9e vœu réalisé dans toute l’histoire de Make-A-Wish. Depuis, au moins un enfant de vœu assiste au Super Bowl chaque année. Ceci totalise plus de 200 vœux réalisés grâce à la NFL.