• 516 vœux réalisés
  • Le parcours de Wendy, d’infirmière en pédiatrie à mère d’une enfant de vœu

2018-09

Wendy est infirmière praticienne en neurochirurgie pédiatrique depuis 15 ans et a travaillé au Stollery Children’s Hospital d’Edmonton pendant 19 années. Elle a recommandé des centaines d’enfants à Make-A-Wish/Fais-Un-Vœu, mais le lien de Wendy avec l’organisme de réalisation de vœu est très personnel. En effet, sa fille, Olivia, est atteinte d’hydrocéphalie, une maladie qui se manifeste par une accumulation de liquide dans le cerveau. Elle est née 16 semaines avant terme et souffrait d’une hémorragie cérébrale. Olivia a subi 30 opérations au cerveau, 19 opérations à la colonne vertébrale et a passé 416 jours à l’hôpital.

 

Le vœu d’Olivia de faire une croisière Disney Cruise LineMD s’est réalisé en 2012, alors qu’elle avait neuf ans. Après l’expérience de sa famille avec Make-A-Wish/Fais-Un-Vœu, Wendy s’est jointe au conseil d’administration de Make-A-Wish/Fais-Un-Vœu Nord de l’Alberta pour aider à faire en sorte qu’encore plus d’enfants comme Olivia puissent recevoir des vœux qui changent des vies.

 

Wendy a partagé avec nous sa perspective unique sur l’impact des vœux.

 

Expliquez-nous votre rôle à l’hôpital Stollery et comment vous aidez les familles en tant qu'infirmière praticienne.

 « Quand je rencontre les membres d’une famille, je leur dis toujours que mon rôle est de travailler pour eux. En fait, mon travail consiste à rendre le parcours médical des gens aussi simple et facile à comprendre que possible. J’essaie de les aider à s’y retrouver dans le système et je m’assure qu’ils sachent qu’on les écoute et qu’on les appuie. »
 

Comment avez-vous entendu parler de Make-A-Wish/Fais-Un-Vœu?

 « J’ai entendu parler de Make-A-Wish/Fais-Un-Vœu quand je suis devenue infirmière praticienne. Je crois cependant que c’est quand j’ai constaté moi-même l’effet bénéfique des vœux sur les enfants que j’ai bien compris cet organisme. Un vœu est la seule chose que nous pouvons offrir pour embellir les périodes les plus difficiles. C’est presque comme recevoir la permission de parler de quelque chose de joyeux alors qu’on se sent comme si on n’avait pas le droit de le faire en raison d’un diagnostic accablant. 

 

Après avoir recommandé des enfants, c’est formidable de les voir à la clinique après leur expérience de vœu. Ils nous racontent avec beaucoup d'enthousiasme qui ils ont rencontré, où ils sont allés, ou encore ils veulent partager avec nous toute leur fébrilité avant la réalisation de leur vœu. Recommander des enfants pour qu’ils reçoivent un vœu fait partie du travail de professionnel de la santé et ça contribue aussi à nous remonter le moral quand on traverse des journées plus difficiles. »

 

Parlez-nous du vœu de votre fille.

« Je me souviens de l'instant où on m’a suggéré de recommander Olivia. J’avais déjà recommandé de nombreux enfants et l’idée qu’elle était admissible ne m’avait même pas effleuré l’esprit. C’est la meilleure chose qui pouvait nous arriver et nous nous sommes permis de profiter pleinement de cette expérience en mettant tout le reste de côté. Son vœu était d’être capitaine à bord d’un bateau de croisière Disney dans les Bahamas.

 

Il y a eu quelques jours où Olivia ne se sentait pas bien et devait se reposer. Je m'inquiétais, je me disais que nous aurions peut-être dû attendre qu’elle se porte mieux. Après le voyage, je lui ai demandé si elle s’était amusée et elle m’a répondu : “Maman, c’était la plus belle semaine de ma vie.” Nous avions choisi le bon moment, elle en avait vraiment besoin. Je crois que nous en avions tous besoin. Olivia est toujours confrontée à des complications liées à sa maladie. Sa plus récente opération a eu lieu en décembre et notre famille a appris à vivre pleinement le moment présent. »

 

Pourquoi recommandez-vous des enfants à Make-A-Wish/Fais-Un-Vœu?

« Depuis l’expérience d’Olivia, je considère qu’un vœu est beaucoup plus qu’un événement agréable. C’est une nécessité. J'ai un merveilleux souvenir de notre voyage, nous étions simplement assis sur la plage en train de regarder nos trois enfants jouer dans le sable. Il fut un temps où nous ne savions pas si nous aurions la chance de vivre des instants comme ça. Ces moments nous ont donné de l’espoir.

 

Je suis contente de savoir que les vœux ont un effet positif sur la santé mentale de toute la famille. Les parents ainsi que les frères et sœurs méritent aussi cette expérience. Maintenant, recommander un enfant pour un vœu est sur ma liste de choses à faire pour mes patients. Quand un enfant est admissible à un vœu, cela crée un lien de confiance entre nous parce que je cesse d'être uniquement la personne qui administre un médicament ou donne un traitement. Je deviens la personne qui aide la famille à avoir la chance de faire ce qu’elle souhaite vraiment.

 

J’aimerais que plus de professionnels de la santé comprennent que la réalisation des vœux aide à soulager le fardeau médical que les enfants doivent supporter. Nous n'avons vraiment rien à perdre en recommandant des enfants et tout à gagner en leur offrant cette chance exceptionnelle. »

 

Visitez  faisunvoeu.ca/recommandezunenfant pour en savoir davantage sur le processus de recommandation d’un enfant afin qu’il reçoive un vœu qui changera sa vie.